Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

12/07/2021

TOURISME : A PONT-AUDEMER, LE BELLE-ISLE MISE (aussi) SUR UNE CLIENTELE LOCALE (article de Serge Velain d’Actu)

Le Belle-Isle sur Risle est à Pont-Audemer un hôtel haut de gamme mais c’est aussi un restaurant, qui travaille de plus en plus avec une clientèle locale. Reportage.

On parle plus souvent du Belle-Isle, établissement situé 112, route de Rouen à Pont-Audemer (Eure), pour ses capacités hôtelières que pour son restaurant. Le Belle-Isle – magnifique demeure normande du XIXe siècle transformée en hôtel-restaurant de charme de catégorie 4 étoiles – est effectivement à Pont-Audemer l’hôtel haut de gamme où « descendent » certaines « personnalités » de passage ici et où séjournent des touristes, Parisiens et étrangers notamment (Anglais, Italiens, Allemands, Belges, Américains). Sur ce point, l’établissement, qui fonctionne beaucoup avec des OTAOnline Tourism Agency (*)? est très dépendant de l’affluence globale dans la région Normandie et notamment du côté de Honfleur et Deauville. Quand eux font le plein, le Belle-Isle devient mieux référencé.

Mais le Belle-Isle, c’est aussi un restaurant, et un restaurant où affluent de plus en plus de clients locaux.

« Cette clientèle locale représente 1/5e de notre chiffre d’affaires au restaurant, une part qui s’accroît. En effet, on accueille de plus en plus de clients qui ont des maisons secondaires dans la région, à Pont-Audemer, Bernay, Rouen, voire des Parisiens qui font de ces maisons, depuis les confinements, leurs résidences principales. »Timour Fawaz, Directeur commercial du Belle-Isle-sur-Risle

La demande est si forte que, parfois, elle ne peut être honorée, les résidents de l’hôtel ayant une table réservée mais le chef Armand Malandain et son équipe font au mieux.

Armand Malandain Chef au Belle Isle

« Quand on a eu le droit de rouvrir les terrasses, celles-ci ont vite affiché complet, lors d’événements comme la Fête des mères ou la Fête des pères mais aussi le dimanche midi en général ; or cette clientèle du dimanche est souvent composée de locaux. » Armand Malandain

Non boostée par une communication particulière à son égard, cette clientèle locale est néanmoins choyée, là aussi par un effort porté en direction d’autres locaux, les producteurs de la région. Ici, on privilégie les circuits courts ; le canard vient de la Ferme de La Houssaye, la viande des Éleveurs de la Charentonne, le cidre de la ferme du Ponctey…

Le Belle-Isle, maître-restaurateur de France (un titre qu’il faut renouveler tous les 4 ans), a par ailleurs son propre vivier à homards et sa cave de récoltant est riche de 270 appellations. Quant aux aides de l’Etat et de l’Europe – sans lesquelles l’établissement aurait sans doute été en difficulté pendant la crise sanitaire – elles lui ont servi à investir dans du matériel (un tracteur) pour son potager. Cela fait aussi partie de l’opération séduction envers les locaux.

Le potager de l’hôtel Belle Isle sur Risle

La carte

Le restaurant Belle Isle sur Risle bénéficie du titre de Maître Restaurateur
Le Chef Armand Malandain vous informe que notre cuisine est faîte maison à partir de produits frais et cuisinés à la demande.